Mime est fée

Blouse Airelle de Deer & Doe – 2ème

Après avoir décalqué le patron de la très jolie blouse Airelle de Deer&Doe, après avoir coupé et cousu une assez jolie blouse Airelle de Deer & Doe en voile, J’avais envie de m’y remettre. Un tout autre style, dans un autre tissu, pour un petit haut tendance et rapide à faire.

J’ai coupé dans ce joli batik rapporté tout droit de Bali par la sœur de l’homme. Des couleurs que je n’ai pas l’habitude d’acheter, de porter. Ça fait du bien. Un tout petit bout pas facile à optimisé. Le bas du dos est donc un peu différent du reste, plus calme.

Bon. Que dire. La première version est déjà un peu large, mais le voile s’y prette bien (et les devant et dos sont plus longs). Avec une petite ceinture, ça blouse, c’est joli. Mais là, plus court, plus rigide, c’est très bizarre. Il y a trop d’ampleur sur le devant, entre les épaule, l’encolure et la poitrine. Alors que le reste est ajusté.

- J’ai essayé de réduire en largeur. Bien qu’il n’y ai pas trop de marges à enlever.
- Le problème vient peut être des épaules trop larges pour ma petite envergure. Je les réduit sur l’extérieur. Mais rien n’y fait.

Et je ne sais pas comment réduire ça une fois que les pièces sont découpées, des coutures à cet endroit seraient assez mal venues. Il faudrait peut être accentuer les fronces de l’empiècement d’épaule.

C’est donc un Airelle pas terrible. De plus que, comme j’ai pu le remarqué sur mes autres coutures Deer&Doe, les emmanchures sont très échancrée. A porter donc avec une veste pour camoufler ces petits problèmes. Parce que j’adore ce tissu, j’adore porter ce petit haut avec un sautoir, avec du bleu, du jeans, du blanc, du beige, du rouge… Rien ne saurait m’y faire renoncer !

Débardeur modèle 12 du livre 01 (JCA)

 

C’était un autre temps je crois…

Quand le soleil était là et qu’il faisait chaud.
Envie d’un petit haut d’été, coloré, léger… J’ai ressorti un reste de liberty chéri, un patron déjà approuvé et j’ai imaginé.

Je me suis mise derrière ma mac, j’ai coupé, assemblé, plié, froncé, décoré… Pour obtenir un petit haut très sympa. Je n’avais pas assez de tissu pour tout couper, le dos est donc en deux parties, et j’ai du rajouter un volant sur le devant. Mais en couture, on peu tricher autant qu’on veut, tout est permi (ou presque).

Pour l’encolure, j’ai choisi un biais blanc (erreur ! Il devient rose au fil des lavages !) que je noue dans le cou. Pour assembler les deux parties du dos, j’ai cousu des petits boutons en nacre (mais…je n’ai pas fait de boutonnières ! chuuut !). Il est par contre un peu juste aux emmanchures. Je vais les redessiner pour être plus à l’aise.

Blouse modèle Airelle de Deer & Doe

Me revoilà, après plus de quatre mois de silence. Et je n’ai toujours pas grand chose à dire. Mais quelques coutures à vous montrer. Je ne résiste pas à vous faire partager ma toute printanière blouse Airelle de Deer & Doe.

Elle est en voile très fin (tellement fin que je l’ai filé le premier jour). Il m’a fallu m’appliquer sérieusement puisque toutes les coutures se voient par transparence. Je n’ai donc pas cousu les pinces. Et j’ai taillé dans un 40. Le résultat est pour ainsi dire assez ample !

Je l’ai voulu sans manche pour la porter à la belle saison, et pour la couper dans mon maigre coupon. Le col quant à lui est coupé dans du lin gris. J’avais prévu du passepoil assorti pour les coutures d’empiècements d’épaules, mais au moment d’assembler les pièces, j’ai oublié cette étape ! Heureusement, les pois rappellent le coloris du col.

Tunique modèle Sureau de Deer & Doe

Sureau • Surhomme • Sursis

• • •    Sureau + Péplum = Surum    • • •    Sureau + Raccourci = Surci    • • •

Sureau Sew-Along

J’ai, moi aussi, succombé à la fièvre Deer&Doe et à sa magnifique robe sureau. J’ai reçu le patron il y a quelques temps déjà, mais j’ai attendu les tutos du Sew Along pour me lancer.

J’ai donc rallongé le buste de 5cm selon les bons conseils d’Éléonore de Deer&Doe, puisque je suis un peu plus grande que le gabarit type modèle. J’ai utilisé deux tailles différentes pour le corsage et la jupe (je ne vous dirais pas lesquelles, je ne l’ai toujours pas digéré.). Et j’ai raccourci la jupe pour m’en faire une tunique type péplum (un peu moins que ce que conseille Eléonore de Deer&Doe).

Évidemment, depuis le temps, je ne sais plus comment poser. Évidemment, je ne supporte plus de nous voir, moi et mes kg, en photo. On passera donc sur cette étape fastidieuse, et on se concentrera sur la création, qui, soit dit en passant, marque la taille et camoufle le reste.

Donc. Évidemment, on reste dans le rose. Évidemment on reste sur du lin. Évidemment on apprécie la qualité et la lisibilité du patron. Bien coupé. Clair. Tout tombe impec, les pièces s’emboitent parfaitement grâce aux marges de couture incluses. Un régal de couture. Même si je n’aurait pas du rallonger le buste puisque la taille descend trop bas maintenant.

Et, évidemment,
j’ai tellement de choses à vous montrer
que je ne sais même plus où elles sont rangées.
(Il va donc falloir que je m’y remette !)

 

Haut modèle 12 du livre 01 (JCA)

Je profite (enfin) d’une ballade à vélo pour vous montrer mon dernier petit haut en liberty. Je suis partie d’un bout de dentelle ramené de Paris l’été dernier, et d’un micro coupon de liberty Rania. Je me suis appuyée sur le modèle 12 du livre 01 de couture japonaise Every day camisoles et petits hauts.

Quelques modifs donc pour le dos, que j’ai aménagé à ma sauce pour tomber sur la dentelle, quelques modifs devant aussi, des plis plats surpiqués sous l’ourlet à la place des fronces, des bretelles retracées, et un corps rallongé par du lin blanc. Voilà à peu près tout.

Un petit haut bohème et délicat comme on aime en porter l’été. J’aime ces petites fleures toutes belles du liberty, et la découpe dans le dos. J’aime l’association improbable de ces deux tissus. J’aime les plis devant, j’aime, j’aime. Tout en fait. Et quel plaisir de n’utiliser que des tissus du stock pour un si beau résultat !

 

[Edit du 29/06 : voilà, j'ai trouvé la faille. Vous pouvez laisser un commentaire.]