Mime est fée

Carnet de voyage

Puisque ce n’est pas tout à fait la rentrée, je vous parle encore un peu de vacances.

Pour glisser quelques cubes de couleur, deux ou trois pinceaux et mon carnet de voyage dans nos valises, il me fallait une jolie pochette.

Pour cela, il ne pouvait être autrement qu’avec ce joli liberty. Et un peu de velours vieux rose à l’intérieur pour la tenue. Une vieille fermeture éclair assortie, un brin vintage puisqu’elle a du être décousue d’on ne sait quel vêtement ou accessoire d’un autre temps.

Promesse de beaux voyages, et de merveilleux souvenirs. Rêves d’ailleurs. J’aime cette pochette et je la garderai bien tout contre moi, même si nous sommes déjà en septembre.

Robe Aubépine de Deer & Doe

 

J’adore Deer & Doe.

L’esprit, le packaging, les patrons, les détails, la créatrice, les pochettes, les explications. Et même les créations de chacun chacune d’entre vous.

Mais, après plusieurs essais peu concluants ,
- une blouse sureau trop serrée à la taille dans laquelle je ne peux pas respirer
- deux airelles trop amples au buste et aux épaules déjà à la corbeille
- une veste pavot toute retouchée pour être portable (à venir peut être),
il s’avère que ces modèles ne sont pas pour moi. Grandes épaules, manches larges, taille marquée, …  il ne me vont pas. Et les ajustements petites poitrines conseillés par Eléonore la créatrice me font un peu peur.

Puis est sorti le patron d’Aubépine. Quelques détails m’ont fait hésiter longtemps, (voir ci-dessus), les manches élastiquées, l’encolure ronde, et les plis tombant de chaque côtés de la poitrine. Je ne trouvais pas ça très heureux. Mais c’était sans compter sur ces superbes créations (celle de Mathilde et celle de Sandra), et mon amour pour les tailles empire. Là, pas de surprise, c’est une coupe qui me va.

Donc, j’ai craqué.

Je ne savais pas vraiment quand, ni comment j’allais la faire. Je voulais une aubépine d’été, sans manche, sans pli. Puis un jour, je me suis dit que dans ce tissu hyper pop (Mondial Tissu), ça pourrait le faire. Je l’ai entièrement doublée de cotonnade blanche, puisque mon tissu est un peu transparent, et puis le pas à pas du modèle est ainsi fait.

Je n’ai donc pas coupé de manche, ni de pli. C’est génial puisque le patron indique comment décalquer une version sans pli. Pas de difficultés particulières, tout tombe impec, comme à chaque fois avec Deer & Doe.

J’ai légèrement rogné sur l’extérieur des épaules, pour que cela tombe plus juste sur les miennes. J’ai fini les emmanchures avec un biais retourné sur l’intérieur. J’ai juste eu un peu de mal à faire coulisser le lien entre les deux tissus au niveaux des coutures côtés, et à garder les plis plats le temps de la couture. Mais ça c’est parce que je n’ai pas voulu surfiler, et je ne suis pas sûre d’aimer l’effet plis. Je préfère les fronces sur ce modèle qui se resserre avec un lien.

Voilà, je crois avoir tout dit. Je l’ai coupé en taille 38 ou 40, je ne sais plus. Toujours est-il que je pourrais largement enlever 15 cm au milieu du dos, et du devant poitrine. Je nage un peu dans ce corsage de robe, mais ça ne m’empêche pas de la porter sans cesse. Ce printemps sur un legging et cet été sur ma chaise longue !

 

Bref, j’adore Deer & Doe

 

Intemporel pour bébé #2

Je suis étonnée de ce titre. #2 . Il me semble avoir fait beaucoup plus de choses que cela . Mais je ne les retrouve pas sur le blog . Drôle d’oubli . . .

nous disions donc . intemporel pour bébé #2

Plein de bébés garçons autour de nous cette année. Parmi eux, mon petit cousin fraichement né ce printemps. Tout beau tout rond. Petit garçon dans une famille de filles. A entourer de ‘fait main’ absolument.

Pour ses trois mois, j’ai opté pour une barboteuse des Intemporels pour bébés. Taille 6 mois. Tissu Miroto – oiseaux multicolores, commandé chez Bouillon de couture pour l’occasion. Avec tous ces bébés garçons, il me fallait de nouveaux coloris.

J’ai déjà réalisé ce modèle plusieurs fois. Je préfère d’habitude mettre des pressions aux épaules et l’entre-jambes. J’ai opté cette fois-ci pour des boutons carrés colorés, de mon stock. Ca va bien avec ce tissu que j’adore.

La dernière fois, j’ai rallongé le modèle de quelques cm, j’aurai peut être du faire pareil. Babyboy est grand, très grand ! Cela ira bien pour la fin de l’été, pas plus.

♥ ♥ ♥

Coussin à torsades

 

Puisque c’est de saison…
un peu de tricot.

 

Venue directement d’Islande. Coloris bleu glacier. En souvenir des paysages polaires.

Une belle laine brute . Alafosslopi .
De grosses aiguilles (n.8 je crois) . Quelques torsades .

Le même motif sur les deux faces du coussin .
Un tricot qui monte vite et qui promet de belles pauses douillettes à la maison .

 

 

Blouse Airelle de Deer & Doe – 2ème

Après avoir décalqué le patron de la très jolie blouse Airelle de Deer&Doe, après avoir coupé et cousu une assez jolie blouse Airelle de Deer & Doe en voile, J’avais envie de m’y remettre. Un tout autre style, dans un autre tissu, pour un petit haut tendance et rapide à faire.

J’ai coupé dans ce joli batik rapporté tout droit de Bali par la sœur de l’homme. Des couleurs que je n’ai pas l’habitude d’acheter, de porter. Ça fait du bien. Un tout petit bout pas facile à optimisé. Le bas du dos est donc un peu différent du reste, plus calme.

Bon. Que dire. La première version est déjà un peu large, mais le voile s’y prette bien (et les devant et dos sont plus longs). Avec une petite ceinture, ça blouse, c’est joli. Mais là, plus court, plus rigide, c’est très bizarre. Il y a trop d’ampleur sur le devant, entre les épaule, l’encolure et la poitrine. Alors que le reste est ajusté.

- J’ai essayé de réduire en largeur. Bien qu’il n’y ai pas trop de marges à enlever.
- Le problème vient peut être des épaules trop larges pour ma petite envergure. Je les réduit sur l’extérieur. Mais rien n’y fait.

Et je ne sais pas comment réduire ça une fois que les pièces sont découpées, des coutures à cet endroit seraient assez mal venues. Il faudrait peut être accentuer les fronces de l’empiècement d’épaule.

C’est donc un Airelle pas terrible. De plus que, comme j’ai pu le remarqué sur mes autres coutures Deer&Doe, les emmanchures sont très échancrée. A porter donc avec une veste pour camoufler ces petits problèmes. Parce que j’adore ce tissu, j’adore porter ce petit haut avec un sautoir, avec du bleu, du jeans, du blanc, du beige, du rouge… Rien ne saurait m’y faire renoncer !